Revenir à l'accueil

Prochaine inauguration d’une salle d’expérimentation « Jean Demos » au sein de l’Institut Cochin (ouverture prévue en 2016)

En remerciement des bons soins prodigués par le Dr Jean Demos de Cochin au fils de Mme Verhoeven atteint d’une pathologie génétique, celle-ci a fait un legs à l’APEMM. Ce legs a permis une action de mécénat conjointe avec l’Université Paris Descartes : la construction d’une pièce d’expérimentation destinée à l’étude des modèles expérimentaux murins de pathologies humaines au sein des locaux Universitaires de l’Institut Cochin (6e étage du CHU).

C’est ainsi qu’un chèque a été remis au Président le l’Université Paris Descartes le 22 janvier 2014, étant convenu qu’une plaque commémorative sera mise en place mentionnant :

« ZONE D’ EXPERIMENTATION Jean DEMOS
Cette zone d’expérimentation a été réalisée notamment grâce au legs de Mme Verhoeven à l’APEMM en reconnaissance des soins prodigués à son fils par le Dr Jean Demos. » 

 

Madame Verhoeven a légué son appartement d’Ostende à l’APEMM, en remerciement des bons soins prodigués par le Dr Jean Demos de Cochin à son fils atteint d’une pathologie génétique. 

Le rapport scientifique et moral du Professeur Hélène Gilgenkrantz,  directrice adjointe de l'Institut Cochin donne un bon aperçu des activités de recherche soutenues par l’APEMM  en 2013-2014.

 

A biosensor to probe Tumour Suppressor PTEN function in live cells

PTEN Tumour Suppressor is a non-redundant phosphatase that acts as a brake on the oncogenic pro-survival PI3K/AKT pathway. Dysregulation of PTEN protein contributes to the development of a wide range of cancers.

NatComm

Chez la souris, les embryons et les nouveau-nés utilisent une protéine, la matriptase-2, pour augmenter drastiquement la concentration de fer libre à leur disposition. Les chercheurs qui viennent de mettre ce mécanisme en évidence voient déjà en cette protéine un outil diagnostic et thérapeutique.

publication.jpg

Neisseria meningitidis, ou méningocoque, est une bactérie responsable de méningites et de septicémies, dont la forme la plus grave, purpura fulminans, est souvent fatale. Cette bactérie, qui réside naturellement dans le rhinopharynx de l’Homme, est pathogène lorsqu’elle atteint la circulation sanguine.

colonisation-des-vaisseaux-cerebraux-par-n-meningitidis.jpg