Revenir à l'accueil

Paola De Carli, directrice scientifique et ses collaboratrices ont rencontré l’équipe de Véronique Witko-Sarsat dont les travaux sur les neutrophiles croisent depuis plus de 15 ans la problématique de l'inflammation pulmonaire dans la mucoviscidose. Au cours de cette maladie, les neutrophiles persistent dans les poumons et finissent par les détruire.

 

Visite du comité scientifique de Vaincre La Mucoviscidose 

 

Les travaux du groupe de Véronique Witko-Sarsat associés à ceux d'autres équipes ont permis de montrer l’intérêt de la Roscovitine qui favorise l’élimination de ces neutrophiles et donc représente une piste jusqu’alors inexplorée pour un traitement anti-inflammatoire (J Innate Immun 2016;8:327-329). La Roscovitine est un inhibiteur de proteine kinase découverte dans les oeufs d’étoile de mer par Laurent Meijer (ManRos Therapeutics). Cette molécule est actuellement testée dans la mucoviscidose dans un essai clinique (J Innate Immun   2016;8:330-349).

Une rencontre avec des cliniciens de l'hôpital Cochin a ensuite eu lieu dans l'après-midi, dont Pierre-Régis Burgel, professeur de pneumologie à l'hôpital Cochin qui collabore avec l'équipe de Véronique Witko-Sarsat.