Revenir à l'accueil

Marc Foretz, chercheur à l’Institut Cochin, publie ce mois-ci dans la revue EBioMedicine  une étude mettant en évidence le rôle d’un senseur énergétique intracellulaire, l’AMPK, dans la réduction significative de la stéatose hépatique non-alcoolique (en anglais NAFLD pour non alcoholic fatty liver disease), une pathologie pour laquelle aucun traitement reconnu n’existe encore.

lundi 15 janvier à 16h, avec la participation de Daniel Vaiman

Daniel Vaiman, responsable de l'équipe "Génomique, Epigénétique et Physiopathologie de la reproduction",

participe à l'émission "La méthode scientifique" de France Culture consacrée à l'endométriose, le lundi 15 janvier 2018 à 16h.

Réécouter en pod cast ici 

 

La méthodologie SILAC permet de détecter des changements quantitatifs au niveau protéique entre échantillons biologiques. Les cellules d’intérêt sont cultivées dans un milieu contenant des acides aminés naturels (Lysine et Arginine) dits « légers » (condition standard) ou bien leurs équivalents « lourds ». Les acides aminés lourds contiennent des isotopes non radioactifs tels que C13 et N15.

Lors de la transmission sexuelle du VIH-1, le virus est rapidement internalisé par les cellules de Langherans (CLs) qui le transfèrent ensuite aux lympocytes TCD4+ productrices de virions.