Revenir à l'accueil

Équipe Emmanuel Donnadieu

Interférons et anti-PD1 : une association fructueuse pour mobiliser lymphocytes T et macrophages contre les échappements tumoraux

 

Le groupe de Nadège Bercovici à l'Institut Cochin a mis en évidence un mécanisme susceptible d'améliorer l'efficacité anti-tumorale des traitements par des anticorps anti-PD-1. Ces travaux sont publiés dans la revue Journal for Immunotherapy of Cancer. 

 

 

Équipe Cancer et réponse immune

Deux immunologistes (Vincent Feuillet, Centre d’Immunologie de Marseille Luminy ; et Alain Trautmann, équipe Cancer et réponse immune) et un spécialiste des coronavirus (Bruno Canard, Architecture et Fonction des Macromolécules Biologiques, Marseille) ont mis en commun leurs expertises différentes pour faire le point, entre mai et octobre 2020, sur ce que le SARS-CoV-2 a de spécifique, et sur la lutte contre le Covid-19. Leur étude est publiée dans Trends in Immunology.

 

 

Équipe JD Chiche, PR Burgel

Les follicules lymphoïdes péri-bronchiques sont-ils essentiels pour contrôler les infections bactériennes pulmonaires ?

 

L'équipe dirigée par Pierre-Régis Burgel a étudié les rôles des composants immunitaires adaptatifs dans la formation des structures lymphoïdes péribronchiques lors d'infections pulmonaires chroniques. Les auteurs montrent que les structures lymphoïdes péribronchiques qui se développent lors d'une infection persistante des voies respiratoires peuvent ne pas jouer un rôle dans le contrôle des infections pulmonaires chroniques. Cette étude est publiée dans European Respiratory Journal.

 

Photographie représentative de néogenèse lymphoïde péribronchique induite par S. aureus chez la souris

 

Équipe Maire, Sotiropoulos

Identification d’une activité transcriptionnelle coordonnée dans les noyaux des myofibres de mammifères

 

Dans une étude publiée dans Nature communications, l'équipe dirigée par Pascal Maire et Athanassia Sotiropoulos (Développement Neuromusculaire, Génétique et Physiopathologie) identifie pour la première fois l’hétérogénéité des profils de transcription de différents types de noyaux dans les myofibres adultes, et montre que la majorité des noyaux au sein d'une myofibre sont synchronisés. Cette étude met également en évidence un mécanisme de coordination de l'expression génique dans un syncytium jusqu'alors inconnu.

 

 

 

Revue dirigée par Frédéric Pène (équipe Chiche-Burgel)

Les interactions réciproques entre sepsis et cancer

 

Le sepsis et le cancer partagent des similitudes physiopathologiques, et résultent de l’incapacité de l’hôte à contrôler une invasion tissulaire par un pathogène ou une transformation cellulaire. La coexistence fréquente des deux pathologies ainsi que les profondes altérations immunitaires qui les accompagnent soulèvent la question de leur impact mutuel.