Revenir à l'accueil

L'acquisition du matériel a été rendue possible grâce au soutien de l’Institut Cochin, de l’APEMM et de l’ANRS. 

 

 

Etaient présents : Thomas Guilbert et Pierre Bourdoncle, ainsi que Florence Niedergang pour IMAG’IC ; Pierre-Olivier Couraud, directeur de l’Institut Cochin ; Didier Fradelizi (ancien président) et Agnès Lehuen (présidente actuelle) de l’APEMM ayant contribué à l’achat grâce au legs de Mme Dominique Labie, et Clarisse Berlioz-Torrent qui avait porté le projet auprès de l’ANRS, dont les représentants n’ont pu être présents physiquement.

Le GDR a eu lieu à Montpellier du 9 au 11 octobre...

Carte postale souvenir

 

Étude de l'équipe de Florence Niedergang

L'équipe de Florence Niedergang montre que les rhinovirus humains, responsables du rhume, sont capables de diminuer la capacité des macrophages à capturer des bactéries respiratoires,

qui peuvent alors se développer comme bactéries opportunistes. Pour cela, les rhinovirus ciblent la protéine Arpin, dont le rôle majeur dans la phagocytose est donc révélé ici par ces virus ! Ces travaux, réalisés en collaboration avec Pierre-Régis Burgel (AP-HP Hôpital Cochin et Institut Cochin) et des chercheurs d’AstraZeneca (Suède), viennent d’être publiés dans le journal EMBO reports.

 

Équipe Claire Poyart / Agnès Fouet

Des travaux réalisés sous la direction de Asmaa Tazi au sein de l’équipe "bactéries et périnatalité"

au sein du département hospitalo-universitaire « Risques et Grossesses » (Hôpital Cochin AP-HP et Institut Cochin), démontrent que l'hyper-virulence des streptocoques du groupe B (Streptococcus agalactiae ou « SGB ») est potentialisée par les concentrations hormonales élevées observées chez les nouveau-nés de plus de 7 jours. La bactérie peut alors entraîner la forme la plus grave de l’infection chez le nouveau-né, la méningite. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication le 11 novembre 2019 au sein de la revue eLIFE.

 

 

L'équipe "Interactions microbiote/mucus dans les maladies inflammatoires chroniques", dirigée par Benoit Chassaing, a rejoint le département Endocrinologie, Métabolisme, Diabète (EMD) de l'Institut Cochin début octobre 2019.

 

 

 

Thi Thuy Hanh TONG, Benoit CHASSAING, Sabrine NAIMI, Charlène DAURIAT