Revenir à l'accueil

Pour la première fois, une équipe montre que le gène Rfx6 est essentiel au fonctionnement des cellules productrices d’insuline, les cellules bêta du pancréas.

ilots-langherans

La barrière hémato-encéphalique (BHE) est la principale interface d’échange entre le sang et le cerveau. La vitesse à laquelle les substances psychoactives y atteignent leurs cibles pharmacologiques dépend en partie de leur capacité à traverser la BHE.

La progression épidémique du diabète est un fléau mondial. La recherche de nouvelles cibles permettant de freiner la production hépatique de glucose anormalement élevée chez les diabétiques dans le but de normaliser leur glycémie est un enjeu majeur.

figure-foretz-francais.jpg

Le streptocoque du groupe B (Streptococcus agalactiae) est à l’origine de graves infections néonatales, concernant environ une naissance sur 2 000. Il a pour réservoir principal le tube digestif à partir duquel se fait la colonisation des voies urogénitales.

illustration.jpg

Prochaine inauguration d’une salle d’expérimentation « Jean Demos » au sein de l’Institut Cochin (ouverture prévue en 2016)

En remerciement des bons soins prodigués par le Dr Jean Demos de Cochin au fils de Mme Verhoeven atteint d’une pathologie génétique, celle-ci a fait un legs à l’APEMM. Ce legs a permis une action de mécénat conjointe avec l’Université Paris Descartes : la construction d’une pièce d’expérimentation destinée à l’étude des modèles expérimentaux murins de pathologies humaines au sein des locaux Universitaires de l’Institut Cochin (6e étage du CHU).

C’est ainsi qu’un chèque a été remis au Président le l’Université Paris Descartes le 22 janvier 2014, étant convenu qu’une plaque commémorative sera mise en place mentionnant :

« ZONE D’ EXPERIMENTATION Jean DEMOS
Cette zone d’expérimentation a été réalisée notamment grâce au legs de Mme Verhoeven à l’APEMM en reconnaissance des soins prodigués à son fils par le Dr Jean Demos. » 

 

Madame Verhoeven a légué son appartement d’Ostende à l’APEMM, en remerciement des bons soins prodigués par le Dr Jean Demos de Cochin à son fils atteint d’une pathologie génétique.