Revenir à l'accueil

CARAT (pour Chimeric Antigen Receptors for Advanced Therapies) est un projet de recherche financé par la Commission européenne, qui a pour ambition de développer une nouvelle immunothérapie des cancers basée sur les lymphocytes T. Ce projet de 6 M€, lancé en Janvier 2016, réunit, à partir de 5 pays européens, 4 partenaires académiques et 2 entreprises.

Le transfert adoptif de lymphocytes T génétiquement modifiés pour combattre le cancer

Les cancers métastatiques sont pour la plupart incurables, il est donc urgent de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques. La thérapie par transfert adoptif de lymphocytes T génétiquement modifiés constitue un traitement prometteur pour combattre toute une série de cancers.

L'immunité adoptive fonctionne par prélèvement initial des cellules immunes du patient; puis, après une modification extracorporelle de l'activité immunologique, les cellules sont réinjectées dans le même hôte. Le transfert adoptif de lymphocytes T humains génétiquement modifiés pour exprimer des récepteurs artificiels d'antigènes (CAR, pour Chimeric Antigen Receptor) représente une option thérapeutique prometteuse dans le traitement du cancer. En leur adjoignant ce récepteur artificiel, les lymphocytes T CAR peuvent ainsi être redirigés spécifiquement contre les antigènes associés à la tumeur. Très performante contre certaines leucémies, cette approche doit encore être optimisée pour être efficace contre des tumeurs solides. C’est tout l’enjeu du projet CARAT.

Dans ce projet, l’équipe « Dynamique des interactions lymphocytaires T » utilisera son savoir-faire en imagerie de fluorescence sur biopsies de tumeurs humaines pour décrypter les mécanismes d’action des lymphocytes T CAR.

En savoir plus 

http://carat-horizon2020.eu/

 

Contact chercheur
Emmanuel Donnadieu
Institut Cochin
 (CNRS UMR8104, Inserm U1016, Université Paris Descartes)
22, rue Méchain, 75014 Paris
01 40 51 65 64