Imprimer

L'acquisition du matériel a été rendue possible grâce au soutien de l’Institut Cochin, de l’APEMM et de l’ANRS. 

 

 

Etaient présents : Thomas Guilbert et Pierre Bourdoncle, ainsi que Florence Niedergang pour IMAG’IC ; Pierre-Olivier Couraud, directeur de l’Institut Cochin ; Didier Fradelizi (ancien président) et Agnès Lehuen (présidente actuelle) de l’APEMM ayant contribué à l’achat grâce au legs de Mme Dominique Labie, et Clarisse Berlioz-Torrent qui avait porté le projet auprès de l’ANRS, dont les représentants n’ont pu être présents physiquement.

 

 

 

 

Ce nouvel équipement offre un plus grand champ d’observation avec une plus     grande homogénéité que les microscopes confocaux classiques. Il permet donc des acquisitions très rapides des images confocales en 3D pour de grands échantillons (tranches, organes transparisés…).