Revenir à l'accueil

Lors de la transmission sexuelle du VIH-1, le virus est rapidement internalisé par les cellules de Langherans (CLs) qui le transfèrent ensuite aux lympocytes TCD4+ productrices de virions.

 

Une étude dirigée par Serge Benichou

Cibles du VIH-1, les macrophages participent à la dissémination virale dans l’organisme et à l’établissement de réservoirs viraux persistants chez les patients infectés, mais les modalités de l'infection et de la dissémination virales dans les macrophages n’ont que peu été explorées.

Bracq L-Benichou S_SUM_Composite macrophage reduced

L'étude dirigée par Bruno Martin et Bruno Lucas, équipe Bruno Lucas, Régulation des fonctions effectrices des lymphocytes T : de la recherche fondamentale au cancer, publiée ce mois-ci dans la revue Journal of Immunology a été retenue au « Top 10 » pour la rubrique « In This Issue » et une de ses figures fait la une du journal.

 

Etude dirigée par Claudine Pique et Tarik Issad

Une étude dirigée par Claudine Pique (Département 3I, Equipe Pique/Margottin-Goguet : Rétrovirus, Quiescence et Prolifération) et Tarik Issad (Département EMD, Equipe Postic/Issad, Signalisation de l’Insuline et du Glucose, et Glucotoxicité), parue en juillet dans la revue PLOS Pathogens, met en évidence que l’oncoprotéine Tax, du rétrovirus leucémogène HTLV-1 est capable d’induire l’ajout de sucre sur le facteur de transcription CREB, et faciliter ainsi l’expression virale.